Commune

Vous êtes ici :

CANAL DU FOREZ

Ouvrage de 44 km de long (47 à l’origine) à ciel ouvert de Chambles à Montverdun, amorcé à partir de 1865, sous Napoléon III, il permet encore aujourd’hui d’approvisionner en eau la plaine du Forez à partir des eaux de la Loire.

Le bassin du Forez, à l’état naturel, est à la fois favorable aux marécages, et pauvre avec des sols peu profonds, dépourvus de pente d’écoulement. Le climat chaud et sec augmente l’insalubrité, amenant de fréquentes maladies. L’état sanitaire était en conséquence désastreux. De plus, les irrégularités de l’hydrographie locale faisaient souffrir les plantes et l’agriculture de la plaine, par manque d’eau en été et par excès d’eau en d’autres saisons. Voici comment était la situation jusqu’au milieu du XIXe siècle. C’est alors que de grandes mesures d’assainissement sont mises en place, après plus de 30 ans de débats.

Le décret de concession à perpétuité du Canal du Forez en faveur du Département de la Loire est signé en 1863. Sa construction a commencé en 1865 sous Napoléon III. Interrompu par la guerre de 1870, son tronçon principal a été achevé en 1914 et ses extensions en 1966. Des travaux importants visant à économiser l’eau et à maîtriser la desserte sont régulièrement réalisés. Des techniques modernes de télégestion sont employées pour surveiller et intervenir sur l’ouvrage. Un périmètre de protection étendu sur environ 3 000 parcelles cadastrales a été institué le long de la branche principale du canal afin de préserver la qualité de l’eau.

Configuration actuelle de l’ouvrage

1336800789_1413_canal-du-forez-1.jpg

Branche Principale : 44 Km à ciel ouvert de Chambles à Montverdun
+ 2 artères secondaires de 8km et 13km
+ 45 km d'artères tertiaires

De nombreux ouvrages d’art réalisés en pierre de taille sont positionnés sur son tracé :

12 ponts canaux

  • 24 siphons

  • 92 ponts routiers

  • 100 aqueducs permettant le transit des eaux de ruissellement. Ainsi ces dernières ne rejoignent pas le canal
     

Usage de l'eau

image gauche
  • Irrigation

  • Eau pour la consommation humaine : ressource en eau incontournable (la Plaine dispose de ressources fragiles)

  • Pisciculture (environ 500 ha d’étangs)

  • Abreuvement du bétail

  • Activités industrielles

Depuis 1966, le canal est géré par le Syndicat Mixte d’Irrigation et de mise en valeur du Forez (SMIF).

Plus d'infos (réglementation, arrêtés,...) en cliquant sur le lien suivant  : https://www.canalduforez.fr/