La commune

Vous êtes ici :

Historique de la commune

Saint Marcellin en Forez était placé à un carrefour de voies de passage. En effet, le village se trouve sur de très anciennes voies de communication entre Bourgogne et Velay, sur le grand chemin du Forez venant de Montbrison et en direction du seul pont connu sur le sud de la Loire qui se situait à Saint Rambert.

Les origines de la ville remontent au Moyen Age. La plus ancienne mention écrite remonte au Xème siècle, plus précisément en 984, mais un trésor d’environ cinq cents pièces de monnaies du IVème siècle (découvert en 1884) atteste d’une occupation encore plus ancienne du site.

L’église paroissiale n’est mentionnée qu’en 1225 et le système de fortifications en 1286. Le bourg est en effet ceinturé par une double enceinte de remparts du XIIIème siècle et du XVème siècle, ce qui lui donne un aspect massif.

Place forte des comtes du Forez, pourvue d’un château protégé de cette double enceinte enserrant le bourg, Saint Marcellin conserve le dessin de ses fortifications, sur lesquelles se sont adossées des constructions. Ce plan est conforme à la représentation qu’en fit Guillaume Revel dans son armorial en 1450.

Le bourg ancien, surmonté d’un haut donjon, constituait un ensemble défensif qui résista à de nombreux assauts. Saint Marcellin semble avoir constamment fait partie du domaine des comtes de Forez. Il passa ensuite aux ducs de Bourbon, puis fut annexé avec le Forez au royaume de France sans n’avoir jamais fait l’objet de démembrement de suzeraineté.  

Durant le Moyen Age, Saint Marcellin était une place forte importante, comme en témoignent les nombreuses demeures que vous pourrez découvrir en parcourant ses ruelles pittoresques.